La valise du nomade digital

8 astuces pour voyager léger

La première fois que je suis partie pour vivre et travailler trois mois au bord de l’océan, j’ai commis une vraie erreur de débutante : je suis partie avec une énorme valise remplie de vêtements dont j’ai à peine mis la moitié. Trouver une place pour ranger cette valise dans la chambre d’hôtel n’a pas été une mince affaire non plus. Et, j’avais embarqué un portable de 17 pouces, super lourd et peu pratique. Bref, très mauvais calcul. Depuis, je mets un point d’honneur à voyager avec un sac à dos et une valise taille cabine. Comment je fais ? Voici quelques astuces. Je l’avoue sans rougir, elles sont légèrement orientées « filles ». Euh, et légèrement « été ».

 

 

 

Ma  fidèle compagne depuis octobre 2016, une valise taille cabine à roulettes et souple, donc légère et facile à ranger une fois arrivée à bon port. En bonus : elle peut aussi se porter aux épaules, comme un sac à dos.

 

Astuce n°1 : pensez « fonctionnalités »

  • Le premier secret d’une valise futée, c’est de choisir les vêtements en pensant fonctionnalités ou activités. Posez-vous la question : « Qu’ai-je prévu de faire ? Une semaine de détente à la plage ? Quelques excursions ? Des balades et circuits découverte tous les jours» ?, et « Qu’aurai-je besoin de porter pour ces activités ? » Ça a l’air tout bête, mais cela vous évitera de partir sur une île grecque avec trois robes de soirée et des escarpins dans un Bed&Breakfast dont le voisinage est essentiellement constitué de pubs et de fast-foods (comme bibi a fait il y a quelques années par exemple…). Pour des vacances balnéaires d’une semaine, une à deux tenues par activité devraient suffire. Ajoutez-y une veste ou un pashmina pour les éventuels aléas météo. Pensez aussi à un couvre-chef pouvant servir de protection aussi bien contre le soleil que contre la pluie.

Astuce n°2 : optez pour le multi-usages

  • Pour les plus longs séjours en particulier, pensez aux vêtements multi-usages : pantalons convertibles en shorts (comme ceux que l’on trouve pour la randonnée), legging qui peut faire office de pyjama, de tenue d’intérieur, de tenue de yoga ou à porter sous les robes lorsqu’il commence à faire frisquet, t-shirts assez confortables pour pouvoir servir de hauts de pyjama, etc.

Astuce n°3: portez ce qui est le plus volumineux le jour du voyage

  • Par « volumineux », je veux dire les chaussures de sport, les bottines ou vos gros écouteurs (à porter autour du cou, tel un vrai nomade digital cool) mais aussi les vêtements les plus épais : écharpe, veste à capuchon, jean ou gros pull.

(…) la trousse de toilettes est souvent ce qui pèse le plus lourd dans la valise des passagers avec un excédent de bagages. 

Astuce n°4 : ne partez pas avec la moitié de votre salle de bains

  • Il y a une chose que j’ai remarquée lorsque j’ai travaillé quelques années en tant qu’agent au check-in : la trousse de toilettes est souvent ce qui pèse le plus lourd dans la valise des passagers avec un excédent de bagages. Oui, on peut limiter les dégâts en achetant des produits « taille voyage » ou autres flacons miniatures. Mais quel temps passé à chercher le bon produit ou à remplir les flacons, puis à les nettoyer / rincer (quand on ne les jette pas directement à la poubelle…). On peut faire plus simple et plus léger encore : la plupart du temps, gels douche / shampoing sont fournis par l’hôtel.  Pourquoi ne pas prendre que le strict nécessaire et s’approvisionner sur place ? On peut prendre uniquement avec soi ce dont on a besoin pour l’hygiène et les soins de base (brosse à dents pliable, dentifrice, peigne/brosse à cheveux, déo et de quoi nettoyer et hydrater la frimousse). Pour le reste, faites confiance à votre karma sur place! En plus, en emportant peu, vous vous facilitez aussi le passage au contrôle sécurité des aéroports.

Ma valise, avril 2016 –  destination :  trois mois aux Canaries (au vu du vanity rose à petits pois, vous comprendrez que je n’appliquais pas encore pleinement l’astuce n°3). Poids : environ 16 kilos max (de mémoire).

Astuce n°5 : ne partez pas non plus avec la moitié de votre collection de chaussures

  • Avec la trousse de toilettes, les chaussures sont souvent ce qui occupe le plus de place dans la valise. Ici, mon conseil rejoint le n°1 : pen-sez fonctio-na-li-tés. Avez-vous vraiment besoin de quatre paires de chaussures ouvertes pour 10 jours à la plage ? A plus forte raison, pour une escapade citadine ? Lorsque je pars trois mois dans un climat océanique, j’emporte en général une paire de tongs (toutes les marques emblématiques en font du « style sandale », ce qui permet de les porter avec une robe en cas de soirée plus habillée), une paire de petites baskets blanches (qui peuvent se porter aussi bien avec une robe qu’avec un short) et une paire de chaussure de sport (pour le voyage, les balades, les jours de pluie et les excursions).

Astuce n°6 : non à la jarretière, oui au bikini!

  • Les filles, par cette étrange formule, je vous propose de renoncer aux sous-vêtements…. enfin, pour porter votre bikini à la place. Mais oui, pourquoi pas ? Surtout pour les courts séjours ; pour de plus longs séjours, trois jeux de sous-vêtements font l’affaire. Primo, cela vous permet de gagner de la place. Deuxio, les bikinis ont l’avantage de se laver et de sécher rapidement. Tertio, c’est bon pour le moral !

Astuce n°7 : allégez l’électronique

  • Ça c’est une des autres leçons tirées de mes trois premiers mois au bord de l’océan : ne pas oublier qu’un même câble USB (ou lightning) peut être utilisé pour charger plusieurs appareils. Oui, oui, ça a l’air évident comme ça. Mais dans le stress des préparatifs de départ, on n’y pense pas toujours. Autrement dit, si vous partez avec votre téléphone portable, votre tablette, votre bracelet connecté et vos écouteurs bluetooth, jetez un coup d’œil aux câbles. Il est fort possible que vous vous en sortiez avec un seul câble d’alimentation et un seul adaptateur. Pour les adaptateurs, je préfère ceux de la marque à la pomme, à cause de leur forme compacte. Aux nomades digitaux qui se lancent, je conseille de prendre un ordinateur de 15 pouces maxi. C’est plus compact et plus léger. De plus, pour le confort de travail, la qualité de l’écran et sa résolution jouent un rôle au moins aussi important que la taille de ce dernier.

Astuce n°8 : on enroule !

  • Astuce de l’armée suisse ou de majordome (selon les versions) : au lieu de plier vos vêtements, enroulez-les ! Gain de place assuré. Il existe également des sachets en plastique compressibles : on place ses vêtements à l’intérieur, puis on enroule le sachet ou on l’aplatit pour faire sortir l’air (pas besoin d’aspirateur). Expérience faite, je préfère l’astuce de « l’enroulage » car, avec les sachets, on obtient vite des masses compactes mais aussi rigides, ce qui peut compliquer l’organisation de la valise. 

 

Vous en voulez plus ? Je prépare un billet sur mes sept indispensables.

0 commentaires

Hello tout le monde!

Je m’appelle Xenia. Traductrice spécialisée dans la banque et la finance, je suis nomade digitale depuis 2014. Mon but? Faire connaître ce mode de vie en Suisse.

Vous voulez en savoir plus sur un concept? Découvrez le petit lexique de l’apprenti nomade.

Suivez-moi sur Instagram: